MiniMetro Squaire Metro

MiniMetro Squaire Metro

 

Des réseaux efficaces, une communication rapide et une mobilité optimale. Telles sont les valeurs qui font la renommée du complexe immobilier THE SQUAIRE, à l'aéroport de Francfort, un des plus grands immeubles de bureaux du monde, où la haute technologie joue un rôle central. Depuis mars 2012, un MiniMetro du groupe LEITNER relie le parking couvert au bâtiment principal et prouve de façon impressionnante qu'un transport des personnes confortable et fiable à bas coût et dans le respect de l'environnement est possible.

 

Société: IVG THE SQUAIRE Parking Betriebs GmbH Lieu : Francfort Pays : Allemagne Année: 2011 Type de téléphérique: MiniMetro

Squaire Metro

Le MiniMetro, une solution de transport optimale à l'aéroport

Mars 2011 - Bien qu'il ne dure que 80 secondes, le trajet en SQUAIRE Metro offre des vues plutôt spectaculaires. À une hauteur de 16 à 18 mètres, ce MiniMetro passe au-dessus de l'autoroute A3, de la route nationale B43 et de la ligne ferroviaire pour relier le parking couvert au bâtiment avant-gardiste THE SQUAIRE, à l'aéroport de Francfort. Longue de 300 mètres, cette ligne est entrée en service le 13 février 2012 et représente à bien des égards un projet inhabituel et prestigieux. D'une longueur de 660 mètres et d'une largeur de 65 mètres, THE SQUAIRE est un des plus grands immeubles à bureaux au monde. La « tour couchée » (das liegende Hochhaus en allemand), comme on l'appelle, incarne un nouveau concept d'avenir et s'apparente à une ville complète de 140 000 m² de surface utile abrités sous un toit. Le nom du concept, qui réunit sous la même coupole vie et travail, est New York City. On compte parmi les installations des cafés, des restaurants, un supermarché, des cabinets médicaux, des équipements de fitness, deux hôtels, une garderie et un centre de conférence et d'affaires.

Des frais de personnel moins élevés, un grand respect de l'environnement. Dans des structures ultramodernes de ce type, la communication et la mobilité jouent un rôle essentiel. À cet effet, l'utilisation urbaine d'un système de transport tiré par câble offre de nombreux avantages. Comparativement, les frais de construction du SQUAIRE Metro ont été moins élevés, tout comme le sont les charges de personnel grâce à l'entraînement automatique. Pourtant, sa cadence importante lui permet d'atteindre des capacités de transport convaincantes nettement supérieures à 1 500 personnes par heure.

 

Un voyage impressionnant à 18 mètres de hauteur

 

La réalisation du SQUAIRE Metro fut accompagnée d'exigences technologiques élevées. Son utilisation permanente, 24h/24, et son système d'entraînement quasiment entièrement automatisé, sans personnel directement présent dans les véhicules, ont requis un travail minutieux et des solutions techniquement sophistiquées. Mais au niveau logistique aussi, les techniciens de LEITNER ont dû donner le maximum. La ligne circule sur une structure en ponts située à 18 mètres de hauteur et représente la jonction parfaite entre le parking couvert ultramoderne de 2 500 places, caractérisé par son toit vert et son éclairage LED économique, au complexe immobilier THE SQUAIRE. Les locataires et les visiteurs peuvent atteindre leur destination sans la moindre difficulté. Equipé de roues en caoutchouc, le SQUAIRE Metro roule sur des rails et franchit, sur une distance de 300 mètres, une pente uniforme de 0,74 %. La ligne passe sur une construction en ossature haute de cinq mètres et large de 5,35 mètres, posée sur huit pylônes en acier (le bien nommé Skylink). Le Skylink abrite la voie de circulation et la passerelle servant aux entretiens et à une évacuation éventuelle des passagers en cas de danger. Avec une vitesse de six mètres par seconde, la ligne transporte jusqu'à 1 700 personnes par heure, dans les deux sens. Le faible poids du MiniMetro et le positionnement avantageux du système d'entraînement ont des répercussions positives sur le dimensionnement de la structure en ponts complexe. Enfin, un autre élément en faveur de l'utilisation du MiniMetro est que seuls deux ans se sont écoulés entre la première idée et sa mise en service.