Une télécabine comme un symbole de paix

LEITNER ROPEWAYS redonne vie à la montagne olympique de Sarajevo

 La remontée mécanique pour Trebević, principale montagne à proximité de la capitale Herzégovine, Sarajevo, était l’un des symboles les plus forts des Jeux Olympiques de 1984. Cette installation fut détruite durant de la guerre de Yougoslavie, dans les années 90. Près d’un quart de siècle plus tard, la nouvelle télécabine conçue par LEITNER redonne vie à cet espace montagneux. Ceci tient en partie à l’engagement sans faille du maire de Sarajevo, Abdulah Skaka, et à celui d’un entrepreneur néerlandais très attaché à cet appareil qui fit une donation conséquente en faveur de sa reconstruction.


Le 6 avril dernier, Sarajevo célébrait la renaissance d’un véritable monument. En même temps qu’elle inaugurait la télécabine, la ville tournait une des pages les plus sombres de son histoire et redonnait vie au massif montagneux local, grâce à une technologie LEITNER de dernière génération.

 Pour le peuple de Sarajevo, ce nouvel appareil est très important, car il réhabilite l’une des constructions les plus emblématiques de cette ville, construction que la guerre de Bosnie avait détruite. Un projet musical actuel témoigne du vif intérêt de cette région pour cette installation : un groupe de musiciens a conçu une chanson « Trebević opet silazi u grad » « Le Trebević revient en ville » afin de souhaiter la bienvenue à cette nouvelle télécabine.

Construite en 1959, l’ancienne télécabine Trebević emmenait en 12 minutes les visiteurs au sommet de cette montagne pour une excursion très prisée.

 Grâce aux Jeux Olympiques de 1984, cette télécabine devint mondialement connue. Située juste à côté de la piste de bobsleigh, elle offrait un point de vue unique sur les différentes manifestations sportives.

Entre 1992 et 1995, la structure fut gravement endommagée et la zone alentour minée. Après un long et fastidieux travail de déminage, la zone fut déclarée entièrement déminée en 2010 et les premiers plans pour la construction - ou plutôt reconstruction - de l’appareil furent établis.

Technologie de pointe dans le domaine des remontées mécaniques pour un lieu riche en symboles

Technologie de pointe dans le domaine des remontées mécaniques pour un lieu riche en symboles

La nouvelle télécabine 10 places, très confortable, transporte rapidement touristes et résidents du centre de la capitale bosniaque jusqu’au sommet à 1160 m du Trebević. Le câble s’étire sur 2158 m et est supporté grâce à 10 pylônes. Avec une vitesse de 5 m/s, les 33 cabines peuvent transporter jusqu’à 1200 personnes à l’heure. Le trajet, depuis la gare aval Hrvatin jusqu’à la gare amont Vidikovac, dure 7 minutes et 15 secondes.

Comme aux heures glorieuses de l’appareil, cinq cabines aux couleurs des anneaux olympiques (rouge, noir, vert, bleu et jaune) circulent sur l’installation. Quant aux caractéristiques techniques de l’appareil, elles relèvent de la technologie de pointe avec notamment le DirectDrive de LEITNER.

Un important donateur investit par amour dans ce projet majeur

Un important donateur investit par amour dans ce projet majeur

Pour le physicien nucléaire néerlandais et homme d’affaires Edmond Offermann, dit « Eddy », Sarajevo a toujours été un lieu à part. En effet, ce globe-trotteur aujourd’hui installé aux Etats-Unis a trouvé à Sarajevo l’amour de sa vie en la personne de Maja Serdarević, une physicienne nucléaire elle aussi. Mais il y a aussi trouvé une « patrie de cœur » par le biais de la télécabine de Trebević.

 « Je me souviens de mon premier séjour là-bas en 1991. J’ai l’impression que c’était hier, ce premier voyage plein d’insouciance avec Maja! J’étais fasciné par cette montagne et la vue splendide sur la ville » raconte Ed. Offermann.

Après les années de guerre, qui avaient profondément accablé toute la famille de Maja Serdarević, Edmond Offermann ayant fait fortune à Wall Street, décida de poursuivre un nouvel objectif : aider à la reconstruction de cet appareil. En 2011, alors que la bureaucratie venait de mettre un terme aux premières initiatives en vue de sa reconstruction, le projet fut remis au programme grâce à l’élection d’un nouveau maire, Abdulah Skaka.

L’offre d’Ed. Offermann de financer, à hauteur de 3,5 millions de dollars la construction, permit d’organiser un nouvel appel d’offre que LEITNER remporta. Ce projet incluant la remontée mécanique, les travaux de construction et un nouvel hôtel implanté près de la gare amont aura mobilisé quelques 9 millions d’euros.


Le 6 avril, à l’occasion de l’inauguration de l’appareil, M. Offermann et Maja Serdarević ont pu retourner sur ce site auquel ils sont si attachés depuis le début de leur histoire : « C’est un jour historique pour Sarajevo, car le 6 avril est non seulement la date anniversaire de la libération de la ville de l’occupation nazie au cours de la Seconde Guerre mondiale, mais aussi celle du jour où l’on redonne vie à un symbole de paix. Le 6 avril, ma femme et moi nous nous sommes souvenus de notre voyage au cours de l’été 1991 et des nombreuses heures sombres que nous avons ensuite passées à nous inquiéter pour nos chers et proches. J’espère que cette télécabine participera à la renaissance de Sarajevo ».