Le plus haut téléphérique tricâble au monde

Le téléphérique des superlatifs de LEITNER ropeways à Zermatt définit de nouveaux standards


Le 29 septembre 2018 a marqué un jour historique dans l’histoire des téléphériques. En effet, avec l’inauguration du plus haut téléphérique tricâble au monde sur le Petit Cervin, un projet unique en son genre réunit plusieurs records en même temps. Ce téléphérique, long de quatre kilomètres, grimpe ainsi à une altitude de presque 4000 mètres au-dessus du niveau de la mer pour atteindre par-là même la plus haute station amont d’Europe. Le projet, qui a nécessité un investissement de 55 millions de francs suisses, constitue un nouveau tournant dans les tout juste 40 ans d’histoire du domaine skiable suisse.

Après un temps de réalisation qui aura duré deux ans et demi, le téléphérique tricâble du Petit Cervin, qui a fait l’objet d’exigences extrêmes au plan technique, a été inauguré le 29 septembre dernier. Pour les responsables du projet, c’était une période de grand défi, qui a été une rude épreuve, aussi bien pour les hommes que pour le matériel. Rien que le câble tracteur de huit kilomètres de longueur, affichant fièrement 67 tonnes sur la balance, a été installé en suspension libre sur une distance de trois kilomètres au niveau de la portée la plus longue de l’installation. Les conditions de travail – à haute altitude, à des températures pouvant descendre jusqu’à moins 30 degrés et avec des rafales de vent pouvant atteindre les 240 km/h – ont exigé, elles aussi, de la part des 145 personnes impliquées dans la construction du téléphérique des prestations de très haut niveau au plan logistique et humain ; le meilleur exemple étant l’édification de la station amont à presque 4000 mètres d’altitude. « Au total, nos techniciens ont passé 27 000 heures à travailler sur ce projet de téléphérique tricâble. En outre, cette équipe hautement spécialisée est parvenue à surmonter un grand nombre de défis – de l’ensemble de la logistique de transport jusqu’aux travaux effectués dans la montagne en présence de conditions climatiques extrêmement éprouvantes, en passant par la préfabrication des stations à Vipiteno », explique Martin Leitner, membre du comité de direction du groupe d’entreprises LEITNER.

Cabines dessinées par Pininfarina et ornées de milliers de cristaux Swarovski®

Cabines dessinées par Pininfarina et ornées de milliers de cristaux Swarovski®

En sa qualité de téléphérique tricâble, le « Matterhorn glacier ride » est parfaitement armé pour faire face à toutes les conditions climatiques. La technologie tricâble offre une stabilité au vent maximale et dispose, de par ses portées plus longues que d’autres types d’installations, de la base structurelle permettant la réalisation d’un tel projet sur ce site. Les standards élevés fixés à ce projet d’exception se retrouvent également dans son design. Avec leurs 28 places assises dans la version Premium, les 25 cabines de ce téléphérique exploité toute l’année ont été dotées d’un accès extra-large, de vitrages sur tout le tour, de grandes fenêtres panoramiques et ont été garnies de matériaux, tels que le cuir et l’alcantara. Une vue à 360° totalement inédite sur le paysage de glaciers s’offre ainsi aux yeux des clients durant le trajet. Les cabines Symphony, dessinées « par la plume » du studio de design italien Pininfarina, offrent également au Cervin une autre innovation mondiale. C’est en effet la première fois dans l’histoire de LEITNER ropeways que des milliers de cristaux Swarovski® viennent orner la face extérieure de quatre des 25 cabines et marquer les sièges confortables. Grâce à une nouvelle spécificité technique, ces cabines offrent une vue spectaculaire pendant les neuf minutes du trajet : au bout de trois minutes, à une hauteur de 170 mètres au-dessus du sol, le sol en verre de la cabine, resté jusque là opaque, se clarifie et découvre en une fraction de seconde une vue grandiose sur le paysage de glaciers. Ceci est rendu possible par l’utilisation d’un verre feuilleté actif, qui, sous l’influence d’un courant électrique, perd sa couleur blanche laiteuse et devient transparent.

Le design des stations, lui aussi, s’intègre harmonieusement dans le style du nouveau téléphérique. La station amont rappelle un bloc rocheux et imite ainsi son environnement au plan architectural. Les stations aval et amont sont composées de grands éléments en verre et de grands éléments photovoltaïques disposés suivant une organisation rythmique, qui vont du bord inférieur du niveau de parquage des cabines jusqu’au bord supérieur du toit. Au total, ce sont 765 modules solaires qui ont été installés sur les deux stations.

« Ce projet fait la démonstration que l’on peut rendre l’impossible possible ! »

« Ce projet fait la démonstration que l’on peut rendre l’impossible possible ! »

Avec le nouveau téléphérique tricâble, une nouvelle ère s’ouvre à Zermatt, après tout juste quatre décennies d’existence. « Depuis 1979, date à laquelle les premiers conquérants des cimes ont pu commencer à survoler le Petit Cervin dans un téléphérique va-et-vient, beaucoup de choses ont changé. Mais une chose demeure : l’attrait magique que le Petit Cervin exerce sur les personnes. Avec le téléphérique « Matterhorn glacier ride », une prouesse technique de LEITNER ropeways, cette montagne magique est désormais accessible de façon rapide et confortable pour nos clients. En outre, la pierre angulaire de l’Alpine Crossing, projet qui prévoit à l’avenir la liaison toute l’année pour les piétons entre les domaines de Zermatt (en Suisse) et de Cervinia (en Italie), a ainsi également pu être posée », explique Markus Hasler, PDG de la compagnie Zermatt Bergbahnen AG. Le téléphérique tricâble constitue la première étape d’un franchissement unique en son genre des Alpes situées entre Zermatt et le nord de l’Italie, et, à plus longue échéance, de la liaison des trois domaines skiables de Zermatt, Cervinia/Valtournenche et Monte Rosa.

Pour Martin Leitner aussi, le « Matterhorn glacier ride » est à tous points de vue le téléphérique des superlatifs. « Cette installation est un projet de prestige, qui en fait une référence au plan international, et qui me remplit d’une grande fierté. Cela accroît non seulement la valeur de notre entreprise, mais cela fait également la démonstration que l’on peut manifestement rendre l’impossible possible ! ».


Téléphérique tricâble du « Matterhorn glacier ride » :

- Plus haut téléphérique tricâble au monde

- Plus haute station amont au monde

- Conception des cabines: Pininfarina

- Vue exceptionnelle grâce aux fenêtres panoramiques

- Plafonds des cabines dotés d’un éclairage à LEDs donnant l’aspect d’un ciel étoilé

 

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES :

- Hauteur station aval: 2 923 m

- Hauteur station amont: 3 821 m

- Longueur suivant la pente: 3.765 m

- Dénivelé: 900 m

- Débit:  2 000 pers./h

- Vitesse: 7,5 m/s

- Temps de trajet: 9 min

- Nombre de cabines: 25, dont quatre cabines « Crystal ride » ornées de 280.000 cristaux Swarovski et dotées d’un sol en verre

- Capacité des cabines: 28 places assises

 

 DOMAINE SKIABLE « MATTERHORN SKI PARADISE »

- 360 kilomètres de pistes

- Ski, snowboard et randonnées hivernales 365 jours par an